GP Plouay – Directrice sportive Anna van der Breggen considère le parcours imprévisible comme un avantage.

GP Plouay – Directrice sportive Anna van der Breggen considère le parcours imprévisible comme un avantage.

"Un cours qui convient à l'équipe"

25/08/2022

Pour le GP de Plouay, le Team SD Worx alignera Elena Cecchini, Roxane Fournier, Anna Shackley, Blanka Vas et Chantal van den Broek-Blaak. Entre 2017 et 2019, cette équipe a réussi à gagner à Plouay trois fois de suite avec Elizabeth Deignan (2017), Amy Pieters (2018) et Anna van der Breggen (2019). "C'est une course spéciale. L'organisation apporte souvent des modifications au parcours, mais c'est toujours difficile", déclare la directrice sportive Anna van der Breggen.

Course liée à cette actu GP Plouay - Coureures liées Elena Cecchini Anna Shackley Chantal Van Den Broek-Blaak Roxane Fournier Blanka Vas - Gekoppelde ploegleiders: Anna van der Breggen Danny Stam

Samedi 27 août, se déroulera la Classic Lorient Agglomération - Trophée Ceratizit. Les coureurs devront parcourir 158,5 kilomètres, dont 2 197 mètres de dénivelé. Le parcours est caractérisé par des routes typiquement bretonnes avec des montées difficiles. La nouveauté de cette année est l'approche étendue, qui comprend même quelques bandes de gravier. La finale comprend 2,7 tours locaux avec 3x la montée du Lezot (900m à 5,5%, section 14%) et 2x Rostervel (1500m à 4,5%, section 10%).  

"Je suis curieux de savoir quelle influence le changement de route aura sur le parcours. Je pense que ça ressemble plus au parcours que les hommes ont eu cette année. Il y a même du gravier dedans."
 

Chez Team SD Worx, Ashleigh Moolman-Pasio ne pourra pas participer. Elle ne s'est pas encore remise de la blessure au pied qui l'a obligée à quitter le Tour de France Femmes. "Avec Ashleigh, il nous manque quelqu'un qui peut être performant sur ce terrain. Mais le changement de parcours  pourrait quand même être bénéfique pour notre équipe. Le parcours peut parfois être imprévisible. Nous devrions être en mesure d'en tirer parti", a déclaré Van der Breggen. "Notre équipe était dans le coin où les coups tombent. Elena et Chantal ont été malades. Demi Vollering, Niamh Fisher-Black et Anna Shackley sont tombées de haut lors du Tour de Scandinavie. Cecchini, Van den Broek-Blaak et Shackley sont complètement rétablis, mais nous devons attendre de voir comment ils se sentiront dans la course. En tout cas, nous irons à Plouay sans pression."

Mémorable

"Le GP Plouay peut toujours aller dans les deux sens", poursuit Anna van der Breggen. "Soit ce sera un sprint avec un groupe épuisé, soit une échappée ira jusqu'au bout. Cela dépend de la limite que chacun s'impose. Si quelqu'un peut s'en sortir dans une montée aussi raide, il peut certainement rester à l'écart." 

C'est également ainsi qu'Anna van der Breggen a remporté le GP Plouay 2019 à son nom. "Avant cela, nous avions eu une course mauvaise en Suède. A Plouay, toute l'équipe était sur les nerfs et nous avons roulé de manière vraiment fantastique. Nous étions attentifs devant, nous avons paré toutes les attaques, puis j'ai accéléré dans une montée aussi raide. J'espère que la course sera aussi difficile cette année encore. Même si la préparation n'a pas été optimale cette année, si vous choisissez le bon moment, vous pouvez rester à l'écart. Et quand il s'agit d'un sprint, Elena est une bonne candidate. »

3 d'affilée

"Le GP Plouay peut toujours aller dans les deux sens", poursuit Anna van der Breggen. "Soit ce sera un sprint avec un groupe épuisé, soit une échappée ira jusqu'au bout. Cela dépend de la limite que chacun s'impose. Si quelqu'un peut s'en sortir dans une montée aussi raide, il peut certainement rester à l'écart." 

C'est également ainsi qu'Anna van der Breggen a remporté le GP Plouay 2019 à son nom. "Avant cela, nous avions eu une course mauvaise en Suède. A Plouay, toute l'équipe était sur les nerfs et nous avons roulé de manière vraiment fantastique. Nous étions attentifs devant, nous avons paré toutes les attaques, puis j'ai accéléré dans une montée aussi raide. J'espère que la course sera aussi difficile cette année encore. Même si la préparation n'a pas été optimale cette année, si vous choisissez le bon moment, vous pouvez rester à l'écart. Et quand il s'agit d'un sprint, Elena est une bonne candidate. »

Lire également

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×