Chantal van den Broek-Blaak, double vainqueur du classement général, qualifie le Simac Ladies Tour d'imprévisible

Chantal van den Broek-Blaak, double vainqueur du classement général, qualifie le Simac Ladies Tour d'imprévisible

« La décision sera prise à la fin »

29/08/2022

Avec Christine Majerus (2019) et Chantal van den Broek-Blaak (2016, 2021), l'équipe SD Worx compte dans ses rangs deux anciennes gagnantes du Simac Ladies Tour. Avec Elena Cecchini, Ashleigh Moolman-Pasio, Lonneke Uneken et Roxane Fournier, elles chercheront à remporter leur troisième victoire consécutive dans la course à étapes néerlandaise au niveau WorldTour. "Sur les routes néerlandaises, c'est souvent le chaos, il faut donc rouler le plus attentivement possible depuis l'avant", explique Chantal van den Broek-Blaak.

Course liée à cette actu Simac Ladies Tour - Coureures liées Elena Cecchini Christine Majerus Ashleigh Moolman Lonneke Uneken Chantal Van Den Broek-Blaak Roxane Fournier - Gekoppelde ploegleiders: Anna van der Breggen Danny Stam

Six étapes sont au programme du Simac Ladies Tour (30/08-4/09). L'étape débutera à Lelystad, où les coureurs devront effectuer 2,5 tours locaux de 60,4 kilomètres. "La première étape peut être traîtresse. C'est typique des courses aux Pays-Bas. Il peut toujours se passer quelque chose ici, c'est souvent le chaos", dit Chantal van den Broek-Blaak. "Quand il y a un peu de vent, il peut être tiré sur le côté et il est alors important de ne pas manquer le bon echelon".

Van den Broek-Blaak a déjà remporté deux fois le Ladies Tour. " En 2016, nous étions en bonne position avec toute l'équipe grâce au contre-la-montre par équipe que nous avons remporté. Ensuite, nous pourrions jouer au jeu de l'équipe. L'année dernière, j'ai eu une super journée dans le contre-la-montre individuel, puis j'ai pu gagner du temps sur Marlen Reusser dans l'avant-dernière étape dans les collines du Limbourg. C'est un cliché, mais il faut vraiment regarder le Ladies Tour au jour le jour. Au début, il ne s'agit pas tant de gagner du temps, mais plutôt de ne pas en perdre."

L'accent de la course à étapes néerlandaise semble être à nouveau mis sur la fin, avec l'étape autour de Landgraaf (comprenant deux fois le Cauberg et le Gulperberg) le vendredi et le contre-la-montre individuel (17,4K) le samedi. "L'année dernière avec Roubaix, vous aviez une classique après les championnats du monde, maintenant ce n'est plus le cas. Par conséquent, d'une part, vous avez des coureurs qui se fatiguent et d'autre part, il y a des coureurs qui travaillent en vue des championnats du monde. J'ai été malade, mais j'espère prendre une étape". Van den Broek-Blaak envisage l'avenir avec une ambition renouvelée.

Lire également

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×